le dompteur de lions

 

L’histoire :  C'est le mois de janvier et un froid glacial s'est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s'agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu'aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu'un en a fait une poupée humaine. D'autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n'en soit pas à sa première victime. De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l'amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l'instinct maternel n'a rien de naturel... Avec ce neuvième volet de la série Fjällbacka, Camilla Läckberg signe un polar crépusculaire et violent. La reine du noir nordique s'y montre plus indomptable que jamais.

 

 

 

images (2)Jean Edith Camilla Läckberg Eriksson, née le 30 août 1974 à Fjällbacka, est une écrivaine suédoise, auteur de romans policiers. Elle est une des plus jeunes auteurs à succès dans son genre : en janvier 2010, le classement de plusieurs magazines dédiés à l'édition la classent dans le peloton de tête des écrivains de fiction les plus vendus en Europe . Les romans de Camilla Läckberg se situent tous près de son lieu de naissance, la petite ville côtière de Fjällbacka, en Suède.

téléchargement (2)

 

 

 

Pour en savoir plus sur ses livres: 

https://www.amazon.fr/Camilla-L%C3%A4ckberg/e/B0034Q3W2U 

 

 

 

COMMENTAIRE : Bien que je sois rodé au style de Camilla Läckberg que j'adore et que j'aime (je parle de L’auteur et non de la Femme), il m’a fallu une centaine de pages pour rentrer dans le livre, alors je doute que les nouveaux lecteurs qui tressent des louanges au « Dompteur de lions » aient tout compris de l’imbroglio des personnages du livre. Cette mise au point effectuée, je reviens au récit qui ronronne sur le premier tiers, trottine au second et s’emballe au troisième. Un final époustouflant qui me pousse à chroniquer ce livre alors qu’au départ je n’en avais aucune intention. Un sprint final qui me bluffe. Des rebondissements inattendus qui surprennent le vieux lecteur de polar que je suis. Je devine souvent où l’auteur veut nous amener. Ce n’est- pas de la médiumnité mais de la logique. De l’habitude. De la routine. Une routine littéraire que certains auteurs réussissent à casser pour le plus grand plaisir des passionnés.