21 septembre 2015

le congrès

  J’ai adoré « le congrès », un livre dissimulé dans les profondeurs de l’oubli et remis en avant dans la bibliothèque municipale de mon patelin. Je l’ai trouvé bien évidence dans un rayon qui n’est pas classé X. Il était ni caché ni interdit, même si la 1ere et la 4 eme de couverture peuvent prêter à confusion. Il n’y-a aucun voyeurisme dans l’histoire d’amour vécue par le narrateur. En utilisant la première personne du singulier pour raconter les événements, l’auteur nous plonge, avec les mots et les expressions de... [Lire la suite]