17 juillet 2016

le cercle

                            Juin 2010. Le commandant Martin Servaz reçoit un énigmatique e-mail. Julian Hirtmann, le mystérieux pensionnaire de l'Institut psychiatrique Wargnier, dont personne ne sait, depuis son évasion il y a dix-huit mois, s'il est vivant ou mort, serait-il de retour?Pendant ce temps, à une dizaine de kilomètres, un professeur de civilisation antique est assassiné, un artiste suédois brûlé vif, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux. Que... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 septembre 2015

On trouve dans les rayonnages des bibliothèques, les étals des bouquinistes et les plateformes du net, des livres qui ne sont plus dans l’actualité des médias et qui méritent d’être lus. Des coups de cœurs personnels que cette chronique ouverte à tous a vocation de partager.   LE DIABLE SUR LES EPAULES  Le diable sur l’épaule n’est pas un roman ésotérique ou fantastique mais tout simplement un polar rural qui ancre son histoire dans le sud-ouest de l’après-guerre. La première.  Celle qui a décimé les hommes et les... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 11:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2015

le livre du weekend

 LA DEMEURE ETERNELLE    Dans une note de l’éditeur en avant-propos du livre de William Gay «LA DEMEURE ETERNELLE» l’auteur s’exprime  sur l’absence de tirets et de guillemets dans  les dialogues. « J’ai lu ce livre [La Nuit du chasseur, de Davis Grubb] quand j’étais adolescent. C’était la première fois que je voyais un livre sans guillemets. Cela me plait ; j’ai l’impression que lorsqu’on sépare les dialogues de la narration, qu’on les enferme dans des guillemets, ils sont moins intégrés... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 août 2015

le livre de mon été.

ESTOCADE SANGLANTE Un bon livre pour l’été qui met l’eau à la bouche du lecteur et le fait saliver jusqu’à la dernière page. Il est vrai que Xanti Sopuerta, le personnage principal de ce roman aime la bonne chère, le bon vin et sa Geneviève de bordagain, complice de cul, de cœur et d’investigations. Ses réflexions et ses intuitions font progresser l’enquête  dans le bon sens. « Bon sang bien sûr ! » comme s’exclamait  le commissaire Bourrel sur la chaine unique des téléviseurs d’une époque que les moins de... [Lire la suite]
05 août 2015

les chroniques de GUY BUSQUETS

  André ROUTIS chronique publiée dans le gant et la plume  le 8 Juillet 2015 http://ww.legantetlaplume.canalblog.com/  http://ww.le gantetlaplume.canalblog.com/archives/2015/07/08/32331568.html Pour ma première chronique dans le gant et la plume je ne pouvais pas trouver plus symbolique qu’un champion du monde plume et bordelais de surcroit. Le troisième champion français à une époque où la ceinture autant que l’organisme qui la décernait était unique. Une seule fédération pour un monde bien plus petit... [Lire la suite]
23 juin 2015

NATCHO DU SOLER

  On retrouve dans « à l’aube du grand passage » le dernier Roman de Guy Busquets les constances qui font sa signature. On se régale du  langage coloré que l’auteur, au travers du narrateur, utilise de naturel. C’est le parler des années soixante-dix dans le sud-ouest de la France où se déroule l’intrigue. Comme dans la plupart de ses romans, le personnage central qu’il soit féminin (la fille du grand) ou masculin (Guernica) est entrainé par accident dans l’engrenage d’une journée fatidique, voire même d’une portion... [Lire la suite]