26 juin 2016

à l'aube du grand passge

    parcourir et lire quelques pages    Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture    
Posté par guy busquets à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2016

Décès d’Umberto ECO. L’information m’est tombée dessus ce matin au saut du lit. Un saut du lit doublement douloureux. Mes lombaires m’ont lâché et j’ai failli me planter comme un nouveau-né où un vieux pépé (au choix du lecteur).  Je me suis rattrapé. Un rattrapage d’information où l’on ne parle que du livre de la rose et du pendule de Foucault. Deux beaux livres que j’ai aimés. Il y en a d’autres, et notamment « le cimetière de Prague » dont je comprends la réticence de certains à en parler. Ce n’est pas un livre... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 janvier 2016

la fille du grand

                                          Sylvain Cassado appréhende anormalement cette journée particulière. Une journée anniversaire marquée par la traditionnelle battue au sanglier. Pourtant ce n'est pas sa première chasse. Comme tout natif d'ici il a tiré son premier gibier en culotte courte. Pour les habitants de ce pais du fond de France la chasse est inscrite dans les gènes. Elle est viscéralement... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2015

la chronique de Guy Busquets

La chronique de Guy Busquets est Publiée dans le gant et la plume* http://legantetlaplume.canalblog.com/   Je profite de l’été girondin pour exhumer des livres et des romans oubliés dans les rayonnages de la bibliothèque municipale de mon patelin, Une caverne d’Ali Baba littéraire. Une mine d’or d’ouvrages et d’auteurs méconnus qui font le bonheur de tous ceux, qui comme moi, aiment découvrir par eux même les livres et les auteurs que l’actualité littéraire a négligé de tapage médiatique. Quel rapport avec le gant et la... [Lire la suite]
23 juin 2015

NATCHO DU SOLER

  On retrouve dans « à l’aube du grand passage » le dernier Roman de Guy Busquets les constances qui font sa signature. On se régale du  langage coloré que l’auteur, au travers du narrateur, utilise de naturel. C’est le parler des années soixante-dix dans le sud-ouest de la France où se déroule l’intrigue. Comme dans la plupart de ses romans, le personnage central qu’il soit féminin (la fille du grand) ou masculin (Guernica) est entrainé par accident dans l’engrenage d’une journée fatidique, voire même d’une portion... [Lire la suite]