20 mars 2017

l'abbé Mirande

  extrait de "mémoire de jours "    tome 1 (1947-1961)    Le jeudi, car c’est le jeudi qu’il n’y a pas classe, la plupart des enfants sont livrés à eux même. Du moins ceux qui ne vont pas au catéchisme, enseignement religieux destiné aux grands de neuf à douze ans qui se préparent à la communion solennelle. Les cours sont donnés dans un local annexe à la chapelle sainte Thérèse pour les garçons et au couvent de Gambetta pour les filles. Je ne sais rien pour les filles mais pour les... [Lire la suite]

20 mars 2017

la rigueur et le froid

   extrait de "mémoire de jours "  tome 1 (1947-1961)   Je découvre à mes dépens que la gym est d’origine militaire. C’est un sport réglementé qui ne laisse place à aucune initiative. Le moindre pied non tendu lors d’un exercice fait décaniller la note aussi fortement qu’un gadin. La rigueur et la discipline des entraînements dirigés par Chouillou élève du prodigieux Flèche qui marque encore la mémoire sportive des Floiracais, nous casse le moral à défaut de le renforcer. Nous nous accrochons malgré... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 14:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 mars 2017

la trempe

    extrait de "mémoire de jours "  tome 1 (1947-1961)     Les grandes vacances se traînent d’une langueur de fin d’été annonciatrice d’une proche rentrée. Nous avons beau essayer de l’oublier elle n’en est pas moins présente. Présente et pesante. Aussi pesante que la chaleur orageuse qui nous accable d’une torpeur adolescente. Une adolescence qui porte au glandage. C’est ce que nous faisons. Nous glandons autour de l’étang où nous sommes venus en vélos et en bande. Une bande de cinq copains... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 mars 2017

Paco

    extrait de "mémoire de jour " tome 1 (1947-1961)   Cinq francs les trois frères. Un tarif qui n’est pas syndical mais familial. Un forfait pour trois coupes de cheveux ordinaires. Un ordinaire qu’améliore Paco en coiffant au noir et à l’étroit les habitants du quartier. C’est dans une petite pièce sommairement aménagée au fond de la maison des Martin, qu’il coiffe en toute tranquillité. C’est un état de fait. Une réalité que personne ne remet en question. Question cheveux ce n’est pas le summum. C’est... [Lire la suite]
Posté par guy busquets à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,