10 février 2019

Guernica

  Ce n’est pas une autobiographie. C’est juste une fiction ancrée sur des faits et des évènements plus ou moins réels. La narration à la première personne du singulier peut prêter à confusion, mais c’est bel et bien un roman aux engrenages parfaitement huilés qui nous captive jusqu’au final. Un récit prenant. De l’humour. De l’amour. De l’action. Une écriture parlée. Un parler étoffé de verbage. Des verbes qui ne figurent sur aucun dictionnaire mais qui sont utilisés dans le langage populaire de cette époque et plus... [Lire la suite]

10 avril 2017

l'homme à la veste blanche extrait

               ...  Ça s’agite de partout. Ça fourmille. Ça tourbillonne autour de Vincent qui cherche un point d’ancrage pour fixer ses idées. Son regard accroche la façade du grand théâtre, monument solide et majestueux, qu’il pénètre de rêverie. Son imaginaire investit ce haut lieu  du lyrisme et des entrechats, vagabondant sans but et sans contrainte dans le dédale des coulisses, des loges et des décors....   POUR EN LIRE PLUS  CLIQUER SUR :  ... [Lire la suite]
14 mars 2017

le billet de Natcho du Soler

                                                                           Un plongeon dans le Bordeaux du siècle dernier que j’ai connu et reconnu dans le roman de Guy Busquets. Une écriture réaliste pour une histoire fantasmée. Un rêve devenu réalité à moins que ce ne soit le contraire. Une imbrication de réel et d’irréel qui nous font douter... [Lire la suite]