06 décembre 2018

les bottes suedoises

   On retrouve dans Les bottes Suédoises le héros ordinaire et pathétique des chaussures italiennes. On les sent fatigués (l’auteur et le héros) C’est triste et dérangeant. Un dernier chapitre rajouté à une œuvre inachevée. Ce livre qui devait être un point final, n’est qu’un point d’interrogation. Une interrogation sur la mort et sur le temps qui passe. Une réflexion sur la solitude et la vieillesse. Un livre à la sobriété crépusculaire, légèrement pimenté de mystère et de suspense qui lui donne une vague allure de polar,... [Lire la suite]