18 décembre 2018

une plaie ouverte

    J’ai adoré la partie historique. J’ai moins aimé la trame policière qui n’est qu’un fil conducteur. Un fil d’Ariane pour revenir en arrière sans trop s’égarer. Des allers-retours entre deux époques pour nous faire découvrir les sombres années de la commune. Une navette qui explique les raisons d’une chasse à l’homme orchestrée par un des responsables de la condamnation et de la fuite de cet homme dont on retrouve la trace dans un des premiers westerns cinématographiques. Du muet et du suggéré. Des suppositions qui... [Lire la suite]