11 novembre 1977 : Dans un village frontalier du grand sud-ouest un homme se prépare pour un passage. Le jour ne s’est pas encore levé. Lui par contre il est déjà debout affrontant un destin qu’il ne maîtrise pas. Ça tire de partout. C’est la grande fusillade. Les forces de l’ordre ont investi les abords de la bâtisse familiale où il s’est retranché pour se défendre d’une injustice expéditive. C’est un malentendu. Un accident regrettable. Des regrets qu’il n’a pas pu exprimer. Il fait appel. Un appel entendu. Il n’est plus seul pour se sortir de ce mauvais pas. Tout est plus facile à deux.