Une bouffée d’oxygène. Un bol d’air frais que j’ai dégusté d’un seul trait. Un nectar délicieux qui nous grise de mots et de réflexions enfantines. Eric chevillard que je découvre avec Ronce-Rose raconte la réalité (ou l’irréalité) d’une gamine qui n’a pas tous les codes pour comprendre l’univers des adultes. Un monde parallèle qu’elle découvre dans sa quête et qu’elle adapte à ses connaissances. Un parcours initiatique à la recherche de l’impossible. Ronce-Rose qui ignore le drame qui l’a poussée à quitter son cocon, consigne son périple dans un journal en utilisant son langage et ses mots. Des jeux de mots. L’auteur joue avec. Il nous régale de petites phrases qui remontent des souvenirs lointains de doutes et d’incompréhension. Garçons ou filles nous nous reconnaissons tous en Ronce-Rose. Du moins ceux qui ont encore en mémoire leur petite enfance et la vision déformée que nous avions du monde des adultes. Une vision logique pour nos connaissances. Ce n’était pas de la naïveté mais du réalisme de gosse. Une gosse surdouée, à moins que ce soit une adulte attardée. Un âge indéfini. Peu importe qui est cette gamine dont on découvre l’identité qu’au bout du bout de son voyage.

img605

L'histoire:  Si Ronce-Rose prend soin de cadenasser son carnet secret, ce n’est évidemment pas pour étaler au dos, tout ce qu’il contient. D’après ce que nous croyons savoir, elle y raconte sa vie heureuse avec Mâchefer jusqu’au jour où il ne réapparait plus. Ronce-Rose se met en quête de le retrouver.

 

 

téléchargement (3)

 

 

L'auteur: Éric Chevillard est un romancier français, né le 18 juin 1964 à La Roche-sur-Yon. Depuis son premier  roman "Mourir m'enrhume", il n'a cessé de publier des écrits 'déroutants bourrés d'humour et de malice.  Éric Chevillard possède un blog nommé L'autofictif.

 

 

 

Pour en savoir plus

 

https://www.amazon.fr/Eric-Chevillard/e/B001JOU0UQ

 

https://www.eric-chevillard.net/bibliographie.php