Ce n’est pas un livre mais un film que j’ai eu entre les mains le temps d’une lecture quasiment en continu. Sans entracte. Juste une pose toilette pour vider la vessie et replonger dans l’Amérique profonde des losers et des ratés. Quand je parle de raté, ce n’est pas le cas de la jeune fille qui a pris en pleine poire le bastos destiné à un daim. Dans le mille. Mille à l’heure. Un rythme soutenu. Une écriture sans fioriture ni sentiment. Un récit au présent qui nous détaille sept jours de descente aux enfers. Un découpage froid. Du papier glacé de photographe qui fige dans un décor somptueux des personnages minables, mais sympathiques par leurs espérances. Des envies simples. Des rêves impossibles. Notamment John Moon le héros, ou du moins l’anti-héros de cette histoire, qui voudrait reconquérir son épouse et son fils. Un fiasco inévitable qui se devine dès les premières pages d’un récit qui hypnotise le lecteur jusqu’à la dernière ligne. Un final époustouflant et surprenant qui clos un enchaînement de rebondissements, qui pour moi, gros lecteur de thrillers et de polars, réussit à me bluffer.

 

                    B26388

L’histoire : Abandonné par sa femme et leur jeune fils, John Moon vit dans une misérable caravane en lisière de la forêt, désabusé et aigri : son père, ruiné, a vendu la ferme, et depuis John survit de petit boulot en petit boulot. Un jour, il part braconner et, croyant tirer sur un daim qui s'enfuit à travers les bois, il abat une jeune fille. C'est sa première faute, les autres suivront... 
Pourtant, cette fois-ci, John ne se laissera pas faire. Il se lance dans une fuite en avant désespérée, bien décidé à prouver à tous qu'il peut s'en sortir. 
Mais depuis quand les losers auraient-ils une seconde chance?

 

L’auteur : Matthew F.Jones est un romancier et scénariste Américain qui a grandi dans le nord-ouest rural de l’état de New York. Les romans de Jones ont été traduits dans de nombreuses langues étrangères et ont fait l’objet d’adaptations cinématographiques pour plusieurs d’entre eux.

 

L’éditeur : DENOÊL Collection Sueurs Froides 
Trad. de l'anglais (États-Unis) par Pascale Haas Parution : 17-01-2013

 

Pour en savoir plus:

https://plus.google.com/u/0/+GuyBusquets33150

http://www.denoel.fr/Catalogue/DENOEL/Sueurs-Froides/Une-semaine-en-enfer

http://www.amazon.fr/Une-semaine-enfer-Matthew-Jones/dp/2207114244